Courtier en travaux salaire et fiche métier – Recrutimmo

Courtier en travaux

AUTRES DÉNOMINATIONS
Courtier en travaux
Catégorie
Expertise, Finances, Conseil et notariat

Lors de la réalisation de travaux immobiliers, le courtier en travaux va jouer le rôle d’intermédiaire entre son client et les entreprises de travaux, afin de bénéficier des tarifs les plus intéressants, tout en disposant d’entreprises performantes. 

Le métier de Courtier en travaux.

La mission principale d’un courtier en travaux sera donc d’obtenir un choix significatif d’entreprises de travaux, permettant de comparer leur niveau de qualité et leurs prix. Ainsi, le client bénéficiera d’un choix plus large parmi des entreprise présélectionnées par le courtier en travaux en fonction de sa connaissance du marché et de son expérience passée avec ces entreprises.

Toutefois, le courtier en travaux devra se constituer un réseau de prescripteurs. Ainsi, les agences immobilières, les architectes ou les diagnostiqueurs pourront être de bons réseaux de prescription pour les travaux.


Il devra donc rencontrer ces prescripteurs et leur démontrer qu’ils apporteront une véritable plus-value à leurs clients. 

Par ailleurs, le courtier en travaux va devoir se constituer un panel d’entrepreneurs qu’il pourra proposer à ses clients. A ce titre, il va rencontrer et nouer des partenariats avec des entreprises de travaux dont il aura, au préalable, mesurer la qualité et leurs tarifs.


Le courtier en travaux devra en tout état de cause continuer à prospecter pour obtenir des nouveaux clients et disposer d’entreprises permettant de répondre aux besoins de ses clients.

Toutefois, le courtier en travaux sera tourné essentiellement vers ses clients, qu’il devra conseiller au mieux dans le choix d’une entreprise pour réaliser leurs travaux. 

Dès lors, le courtier en travaux va rencontrer ses clients afin de déterminer leurs besoins en termes de travaux et le budget qu’ils pourront allouer à ces travaux. 

Il aura à ce stade un vrai rôle de conseil sur les travaux à mettre en œuvre, les types de matériaux à utiliser, le volume de travaux, …, afin de rendre possible ces travaux.

Dès le « cahier des charges » arrêté, le courtier en travaux va solliciter les entreprises susceptibles de réaliser ces travaux dans les budgets de ses clients et va leur demander des devis. Il va donc se déplacer avec ces entrepreneurs afin de présenter le futur chantier et qu’ils puissent procéder à leur chiffrage.

Le rôle du courtier sera ensuite de recevoir et comparer les différents devis et négocier, en accord avec ses clients pour obtenir le meilleur tarif tout en assurant la qualité des travaux réalisés.

Une fois le choix arrêté, et ce même si le courtier en travaux n’est pas un architecte chargé de veiller à la qualité des travaux effectués, il va continuer à conseiller ses clients tout au long des travaux. Il pourra ainsi donner son avis sur certains choix réalisés, ou intervenir auprès de l’entrepreneur en cas de difficultés, mais ne sera pas responsable des défauts, n’étant pas mandaté pour cela.

Qualités et compétences requises pour être courtier en travaux ?

Un Courtier en travaux doit disposer d’un excellent relationnel et de vraies aptitudes à la négociation et à la vente. Pour autant, il doit maîtriser les éléments techniques liés aux travaux. Idéalement, une première expérience dans ce domaine serait un vrai plus.

Il doit également être organisé, et précis. 

La maîtrise des outils bureautiques est indispensable.

Quelle formation pour devenir Courtier en travaux ?

Il n’existe aucun prérequis en termes de formation pour devenir courtier en travaux. C’est l’expérience passée qui déterminera la réussite de chacun dans une telle fonction.

Quelles entreprises recrutent un Courtier en travaux ?

A ce jour, il n’existe que peu de grosses structures en courtage de travaux. C’est donc plutôt l’affaire de petites entreprises. Toutefois, nul doute que cette profession se développant énormément, c’est un secteur amené à se structurer.

A qui est rattaché le Courtier en travaux ?

Compte tenu de ce qui vient d’être précisé ci-dessus, le courtier en travaux sera directement rattaché au chef d’entreprise

Quels sont les principaux interlocuteurs d’un Courtier en travaux ?

Les interlocuteurs du courtier en travaux, sont avant tout les clients et les entreprises de travaux.


Dans le cadre de leur prospection, ils seront en rapport avec des agents immobiliers, des diagnostiqueurs ou des assistants à maître d’ouvrage (architectes par exemple).

Débouchés du métier et perspectives de carrière d’un Courtier en travaux ?

Un courtier en travaux cherchera essentiellement à monter sa propre structure. Il peut aussi décider de revenir vers les cabinets d’administration de biens en responsable travaux, si son expertise technique est suffisante.

Salaire moyen d’un courtier en travaux ?

La rémunération d’un courtier en travaux évoluera entre 25K€ et 60K€ selon son degré d’expérience et sa volonté de s’installer à son compte.

QUI RECRUTE ?
  • cabinets de courtage en travaux
HIÉRARCHIE
  • chef d'entreprise
INTERLOCUTEURS
  • clients
  • entreprises de travaux
  • agences immobilières
  • diagniostiqueurs
  • architectes
  • assistants maitrise d'ouvrage
RÉMUNÉRATION
  • 25K€ à 60K€
COMPÉTENCES PRO
  • connaissances en bâtiment
  • négociation et vente
  • outils bureautiques
COMPÉTENCES PERSO
  • organisation
  • rigueur
  • conviction
  • réactivité
  • relationnel
ÉVOLUTION
  • Indépendant