Contrôleur Technique

AUTRES DÉNOMINATIONS
Contrôleur technique
Catégorie
Promotion immobilière / Maîtrise d'ouvrage et assistance à la maîtrise d'ouvrage / Urbanisme / Aménagement

Le défaut de conception ou de réalisation d’un ouvrage immobilier peut avoir des conséquences particulièrement graves, tant sur la solidité d’un ensemble immobilier que sur la sécurité des personnes. A ce titre, le contrôleur technique BTP est responsable de la prévention des aléas techniques liée à la réalisation d’une opération immobilière.

Le métier de Contrôleur technique BTP

Le contrôleur technique a donc pour mission de contrôler que les ouvrages immobiliers répondent bien aux contraintes techniques liées à sa réalisation et aux prescriptions réglementaires, notamment en matière de sécurité et d’accès des handicapés.

Il intervient par conséquent tout au long du déroulé d’un projet immobilier, de sa conception à sa livraison, une fois les réserves levées.

Il intervient dans deux domaines principaux : d’une part la solidité de l’ouvrage (ses fondations, son ossature, ses équipements) en veillant au respect des règles de l’art de la construction, et d’autre part en matière de sécurité en veillant au respect des normes réglementaires applicables.
Ainsi, en amont d’un projet de construction ou de réhabilitation, le contrôleur technique va être chargé de réaliser une étude préalable sur la base des documents qui lui seront transmis, tant par le maître d’ouvrage que par le maître d’œuvre. Il va alors rédiger un Rapport Initial de Contrôle technique (RICT), lequel synthétisera notamment tous les avis rendus en amont du projet.

Il remet ainsi à l’ensemble des intervenants, et notamment au maître d'œuvre des avis techniques liés à la réalisation des ouvrages notamment dans les domaines des structures, de la sécurité incendie, de l'acoustique, de l’accessibilité des handicapés, ou des performances énergétiques.

Tout au long du déroulé du chantier, le contrôleur technique BTP va analyser tous les documents d’exécution qui lui seront transmis par les intervenants, et examinera directement sur le chantier la bonne réalisation de celui-ci. A ce titre, il préconisera des actions correctives tout au long de la réalisation de l’ouvrage sur la base d’avis techniques et réglementaires.

Le contrôleur technique peut être amené, dans certains cas, à animer certaines réunions de chantier.

A l’issue du chantier, le contrôleur technique analysera, in situ et sur la base des documents transmis, la solidité de l’ouvrage, et sa conformité aux dispositions réglementaires en matière de sécurité et d’accessibilité handicapés notamment, et réalisera un Rapport Final de Contrôle Technique, dans lequel seront consignés l’ensemble des avis liés au chantier.

Les qualités et compétences requises 

Au regard de sa position, le contrôleur doit nécessairement disposer de solides compétences techniques dans le domaine de l’immobilier, mais également une excellente connaissance des aspects juridiques et réglementaires.

Pour mener à bien sa mission, il doit démontrer une forte faculté d’analyse et d’écoute, mais doit, compte tenu des nombreux aspects à contrôler, disposer d’un grand sens de l’organisation et être particulièrement rigoureux. En outre, rencontrant un grand nombre d’intervenants, il doit être en mesure de s’adapter à chacun de ces interlocuteurs grâce à un excellent relationnel.

Quelle formation pour devenir contrôleur technique BTP ?

Une formation d’ingénieur ou mastère spécialisé en bâtiment ou génie civil sera obligatoire pour exercer cette mission. Des formations bac + 5 technique plus spécialisées (sécurité incendie par exemple) peuvent également donner accès à ce type de poste.

Quelles entreprises recrutent les contrôleur technique BTP ?

Les bureaux de contrôle seront d’importants pourvoyeurs de ce type de poste, de même que les sociétés de conseil spécialisées dans l’immobilier.

A qui est rattaché le contrôleur technique construction ?

Le contrôleur technique est le plus souvent rattaché à un chef de service ou de département, mais ne dépend pas directement du maître d’œuvre.

Quels sont les principaux interlocuteurs du contrôleur technique?

Tous les intervenants sur un chantier sont en rapport avec le contrôleur technique BTP pour la réalisation de celui-ci : entreprises extérieures, conducteurs de travaux, chefs de chantier, maître d’ouvrage, maître d’œuvre, architectes…

Débouchés du métier et perspectives de carrière d’un contrôleur technique construction

Après plusieurs années réussies dans ce métier, le contrôleur technique pourra progresser dans sa ligne hiérarchique et devenir chef de service ou de département. Mais il pourra également prendre des orientations plus généralistes et s’orienter vers la maîtrise d’ouvrage, ou la maîtrise d’œuvre. 

Salaire moyen d’un contrôleur technique construction

La rémunération d’un contrôleur technique BTP oscillera entre 30 K€ et 45 K€ selon l’expérience.

QUI RECRUTE ?
  • Sociétés de conseil en immobilier
  • Bureaux de contrôle
HIÉRARCHIE
  • Directeur de département
  • Directeur de bureau d'études
INTERLOCUTEURS
  • Maîtrise d'oeuvre d'exécution
  • Entreprises extérieures 
  • Maîtrise d'ouvrage
  • Architectes
RÉMUNÉRATION
  • 30 - 45 K€
QUALIFICATION
  • Bac + 5 
  • École d'ingénieur
COMPÉTENCES PRO
  • Juridique immobilier
  • Connaissances techniques : bâtiment, génie civil
  • Logiciels bureautiques
COMPÉTENCES PERSO
  • Analyse
  • Rigueur
  • Organisation
  • Relationnel
  • Écoute
ÉVOLUTION
  • Directeur de département
  • Maîtrise d'ouvrage
  • Maîtrise d'oeuvre