Zoom sur les 5 architectes français les plus connus

INIST Jean Nouvel Architecte
18/12/18

La tour de verre à New York, le Musée d’art islamique de Doha, l’ARTEM de Nancy... Ce ne sont là que quelques bâtiments emblématiques nés de l’imagination d’architectes français. Par leur génie et leur audace, certains bâtisseurs français dessinent les paysages étrangers et marquent d’une empreinte presque indélébile les panoramas urbains de demain. 

Tour d’horizon de ces ambassadeurs qui font rayonner l’architecture française aux 4 coins du monde.

Jean Nouvel, le starchitecte 

Architecte contemporain, avant-gardiste et bien que souvent critiqué pour ses prises de risques, Jean Nouvel est à l’heure actuelle, l’architecte français le plus connu au monde. 

À chaque nouveau projet, il surprend par son goût prononcé pour l’art contemporain et ses prises de position engagées. Il milite pour un renouveau de l’architecture en France et cofonde le mouvement « Mars 1976 » qui s’oppose à l’héritage de la charte d’Athènes. La singularité de ses bâtiments qui défient les lois de la gravité, a fortement contribué à forger sa renommée internationale.  Il a réalisé de grands projets comme l’Institut du monde arabe, la Fondation Cartier, le musée du quai Branly ou encore la Philharmonie. S’il a marqué le paysage français de son génie, on lui doit aussi le Louvre d’Abou Dhabi, la Tour Agbar à Barcelone ou encore l’immeuble 44 Mercer à New York, pour n’en citer que quelques-uns. 

Originaire du Sud-Ouest, il sort diplômé de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1972. Il forgera ses armes en tant qu’assistant de Claude Parent et sera fortement inspiré par l’urbaniste Paul Virilio. Il ouvre sa première agence en 1970 et est aujourd’hui à la tête d’une équipe de 140 collaborateurs avec des agences à Paris, en Espagne et aux États-Unis. Tout au long de sa carrière, il reçoit de nombreux prix et distinctions qui témoignent de la reconnaissance de son œuvre. Parmi eux, le Grand prix national de l’architecture, Prix Aga Kan et lauréat de l’Équerre d’argent pour l’Institut du monde arabe en 1987 ou encore en 2008, le Pritzker Prize, la plus haute distinction en architecture. 

Valide et Pistre ou le tandem discret 

Valode et Pistre est un cabinet d’architecture fondé en 1980 par Denis Valode et Jean Pistre, aujourd’hui première agence française d’architecture. 

Duo discret, inséparable depuis 40 ans après leur rencontre à l’École des beaux-arts, ils sont tous deux nommés « Officiers des Arts et des Lettres ». Leur travail se caractérise notamment par leur savoir-faire original qui concilie architecture contemporaine et prise en compte du patrimoine. 

Selon le tandem, le projet architectural est indissociable de son environnement, il doit être pensé pratique pour l’usager et c’est l’acte de réflexion qui le rend à chaque fois unique. Quelques bâtiments emblématiques témoignent de cette vision : le Musée d’Art contemporain de Bordeaux, le Technocentre Renault ou encore la tour Saint-Gobain, appelée aussi M2 (construction en cours). Qu’il s’agisse de tours, de centres commerciaux, de quartiers entiers en ville ou de centres commerciaux, Valode et Pistre mettent à profit l’utilisation de technologies de pointe au service de leurs programmes et transfèrent les nouveautés d’un secteur à un autre. L’agence prend désormais en compte les problématiques de transition écologique et propose des projets globaux qui incluent l’aménagement de l’ensemble du quartier concerné.

Au fil des années, le duo reçoit de nombreuses récompenses. Il obtient en 1992, le prix du Plus bel Ouvrage de la Construction métallique ou encore la Grande Médaille d’Argent de l’Académie d’architecture en 1999. 

Valode et Pistre est aujourd’hui une agence d’architecture, de design intérieur, de design urbain et d’ingénierie internationale, implantée à Paris, Moscou, Pékin et Shanghaï. 

Jean-Michel Wilmotte, la modernité au service du patrimoine 

Architecte, urbaniste et designer, Jean-Michel Wilmotte est connu pour son goût prononcé pour l’art qu’il allie étroitement avec l’architecture. Soucieux de préserver le patrimoine en danger, il use de son génie pour réhabiliter les bâtiments anciens en les adaptant aux nouveaux usages par des procédés de greffe architecturale. 

Un art de la réhabilitation qu’il prouve par le réaménagement de certains des plus grands musées du monde : le Grand Louvre et le Musée d’Orsay à paris, le Musée d’Art islamique à Doha ou encore le centre d’art contemporain UCCA à Beijing. Toujours avec cette précision du détail, l’utilisation de matériaux nobles et son travail sur la lumière, ses projets le hissent au rang des 100 plus grands cabinets d’architecture dans le classement mondial depuis 2010. 

En 1973, il sort diplômé de l’École Camondo et inscrit à l’Ordre des Architectes en 1993. Il fonde son agence de création – Wilmotte & Associés – en 1975. Une agence pluridisciplinaire et pluriculturelle puisqu’elle réunit aujourd’hui 240 collaborateurs de 25 nationalités différentes qui œuvre dans 25 pays.

De Moscou à Séoul, en passant par Sao Paulo, Jean-Michel Wilmotte a su inscrire son langage à travers le monde toujours avec la même passion des hommes et des cultures, en les plaçant au cœur de ses réalisations. Parmi les plus emblématiques : le Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe à Paris, le Rijksmuseum à Amsterdam ou encore le stade Allianz Riviera à Nice. 

Jacques Ferrier, l’architecture humaniste 

Architecte et ingénieur incontournable de sa génération, Jacques Ferrier est apprécié en France et à l’échelle internationale pour sa vision humaniste de la ville à venir.

Ses projets s’inscrivent toujours dans la même idéologie : créer une architecture et une ville pour une société durable. 

Une philosophie qui se manifeste aujourd’hui sur la majorité de ses réalisations. S’il imagine des bâtiments de prestige comme les sièges sociaux des Champagnes Piper & Charles Heidsieck à Reims, son travail s’inscrit également sur des ouvrages culturels  avec la cité de la Voile à Lorient, mais aussi sur des équipements publics commet le Collège de France à Paris ou encore la Maison des Sciences de l’Homme à Nantes. 

Pour faire évoluer la recherche et comprendre l’urbanisme d’aujourd’hui, il développe en partenariat avec de grands industriels les projets Belle Méditerranée, Concept Office ou encore Hypergreen. Une démarche qui s’inscrit dans la continuité des projets urbains, l’occasion d’interroger la place de l’homme dans la ville du futur. 

Il est diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville et de l’École centrale de Paris. Il crée son agence en 1993 et cofonde en 2010 le Sensual City Studio avec Pauline Marchetti, un laboratoire de recherche, humaniste et sensible de la ville et de l’architecture. 

Jacques Ferrier est professeur d’architecture et est l’auteur de nombreux ouvrages en France, traduits en plusieurs langues. Au cours de sa carrière, il remporte plusieurs récompenses. Notamment le prix de la Première œuvre du Moniteur. Il a été fait chevalier de l’ordre national du Métier et chevalier des Arts et des Lettres. 

Nicolas Michelin, priorité à l’écologie

Nicolas Michelin est un architecte urbaniste de renommée mondiale, notamment grâce à sa philosophie de l’architecture écologique. 

Il est considéré comme le précurseur de l’ultra-contextualité, une approche sur mesure des réalisations qui témoigne aujourd’hui de son succès. Une notion qui renvoie à l’intégration du bâtiment dans son paysage sans ostentation. L’architecte fait la part belle à la nature et à la végétation dans ses projets, pour réaliser des œuvres qui subliment les lieux où elles s’inscrivent révélant leur unicité, avec un minimum d’effet plastique. 

On lui doit entre autres, la rénovation de la halle aux Farines à Paris, la construction du siège de l’agence de l’eau à Rouen, le quartier du Grand large de Dunkerque, la réhabilitation de la bibliothèque universitaire de Strasbourg... Des projets qui témoignent de son attachement à la réflexion pour une architecture durable, innovante et contemporaine.

Il dirige aujourd’hui ANMA (Agence Nicolas Michelin & Associés), cabinet qu’il fonde en 2000, qui produit des solutions innovantes en matière d’architecture, d’urbanisme et de paysage. L’agence est lauréate de nombreux concours, notamment du futur siège du Ministère de la Défense à Paris. 

Auteur de nombreux ouvrages, Nicolas Michelin a reçu de nombreuses distinctions pour son travail. Parmi eux, la Mention Équerre d’Argent pour le Gymnasa Europole à Grenoble en 2003, ou encore la Nomination au Grand Prix d’Urbanisme en 2005, 2007, 2008 et 2009.