Vendre un appartement ou une maison : les principales étapes d’une vente réussie

Vendre un appartement ou une maison
04/05/16

La vente d’un appartement ou d’une maison doit passer par plusieurs étapes qui commencent par l’estimation du bien et se termine par la signature de l’acte de vente.

Bien estimer un bien immobilier

Pour bien estimer le coût d’un bien immobilier on doit se renseigner sur les prix au m² dans son quartier pour proposer des prix conformes au tarif du marché à ses éventuels clients. On peut obtenir une évaluation précise en faisant appel à un professionnel.

Simplifier la vente en mettant son bien en valeur

Le home staging est une pratique courante permettant de mettre en valeur un bien afin de donner envie aux visiteurs d’y vivre. On doit ranger et nettoyer l’intérieur et la cour avant de réaliser des photographies attrayantes pour illustrer son annonce.

Les diagnostics techniques obligatoires lorsqu’on vend une maison ou un appartement

Certains diagnostics techniques immobiliers doivent être fournis au cours d’une vente. En fonction du logement, on doit faire un diagnostic technique : plomb, termites, amiante, installation de gaz et d’électricité, risques naturels et technologiques, performances énergétiques et installation d’assainissement non collectif. Pour exonérer le vendeur d’éventuelles responsabilités, les documents doivent être en cours de validité lors de la signature de l’acte de vente.

Certains diagnostics sont facultatifs selon la localisation ou la date de construction du logement. Pour plus de renseignements, contacter un agent immobilier professionnel. On doit aussi embaucher des professionnels certifiés pour réaliser le Dossier de Diagnostic Technique (DDT). En cas d’erreur de diagnostic, le prix de la transaction peut baisser ou entraîner carrément l’annulation de la vente.

Signature du compromis de vente

Le compromis de vente détermine les principaux points relatifs à l’opération : prix de la vente, clauses suspensives ou date limite de la signature de l’acte de vente. Ces derniers engagent le vendeur et l’acheteur. Le document peut être signé entre particuliers (sous seing privé), chez un notaire ou avec l’agent immobilier s’il s’occupe de la transaction. L’acheteur dispose de 7 jours à partir du lendemain de la signature pour se rétracter. Dans le cas où l‘accord est signé entre particuliers, l’acheteur doit s’acquitter de l’indemnité d’immobilisation à l’échéance du délai de rétraction. Il n’y a que les motifs spécifiés dans le compromis qui peuvent faire l’objet d’une rétraction à l’issue du délai de rétraction. C’est le cas du refus du prêt par la banque.

Durant les prochains mois, le notaire se charge de préparer les divers documents nécessaires à la signature de l’acte de vente définitif. C’est après la signature et quand on remet les clés du logement au nouveau propriétaire que l’on n’est plus officiellement propriétaire du bien immobilier.