Une journée dans la peau d'un agent immobilier

main qui tient des clefs
18/12/18

Profession polyvalente, exigeante et chronophage, le métier d’agent immobilier nécessite rigueur et organisation au quotidien. Si la mission principale d’un agent immobilier est de vendre des biens immobiliers, sa réussite dépend étroitement de sa capacité à piloter un certain nombre de tâches diverses. Comment se déroule son quotidien ? Aperçu de la journée type d’un agent immobilier.

Le mot d’ordre de la matinée : la prospection

Dans un premier temps, la journée de l’agent immobilier démarre par une réunion d’équipe rapide, au cours de laquelle le responsable va balayer les informations essentielles de la veille et du jour à venir.

A l’issue de cette réunion, le métier d’agent immobilier étant avant tout un métier commercial, celui-ci va se mettre en chasse de nouveaux biens immobiliers à vendre. Il va donc s’astreindre à une prospection quotidienne qui recouvre plusieurs formes :

La prospection physique :

chaque matin, le négociateur immobilier va se déplacer sur ses secteurs pour développer son réseau en se faisant connaître des habitants, des commerçants et des gardiens. Il distribue des prospectus destinés à le faire connaître, et va à la rencontre de ces personnes, en essayant de récupérer un maximum d’informations sur les biens à vendre sur ce secteur 

La prospection téléphonique :

le négociateur immobilier est amené à prendre son téléphone et à contacter les personnes susceptibles de vendre un bien immobilier 

La pige immobilière :

elle consiste en la recherche des annonces susceptibles d’être transformées en mandats sur les différents médias, habituellement des sites spécialisés sur internet. Et bien entendu, le premier arrivé sera le premier servi !

Pour maximiser ses recherches et grâce aux nouvelles avancées technologiques, la plupart des agents immobiliers sont équipés de logiciels qui présélectionnent les annonces. Des outils qui permettent un gain de temps considérable pour la profession. Après en avoir balayé le plus grand nombre et identifié les plus attractives, il prend contact avec les vendeurs en question pour les convaincre de confier la vente de leur bien à un spécialiste. 

Pour réussir cette étape, l’agent immobilier fait preuve de pédagogie, mais dispose également d’un certain talent commercial. Il s’agit en effet d’une véritable négociation où les arguments pour confier son bien à une agence immobilière ne doivent pas manquer. Sans compter l’aspect financier, il négocie son pourcentage de commission dans le cas où la transaction de vente ou de location est effectuée.

La veille immobilière :

La première partie de la journée d’un agent immobilier fait également l’objet d’une veille informationnelle. Un agent immobilier effectue une veille quotidienne pour se tenir informé des fluctuations des prix sur le marché, des prix à venir selon les transformations économiques de la région, des nouvelles réglementations en cours, de la concurrence... Un travail indispensable à sa réussite ! La formation d’un agent immobilier est donc continue et perdure tout au long de sa carrière. De manière générale, les formations aux métiers de l’immobilier se font en grande partie sur le terrain et les compétences s’acquièrent avec l’expérience. Mais la soif d’apprendre est nécessaire si l’on souhaite réussir dans le métier d’agent immobilier.

Le mot d’ordre de l’après-midi : la conclusion des affaires

Après avoir rempli son portefeuille client, tenu au courant sa clientèle et effectué sa veille informationnelle, un agent immobilier doit se rendre sur le terrain. 

En effet, la profession exige d’être très mobile et induit des déplacements permanents pour faire des visites et rencontrer des particuliers qui désirent mettre leur bien sur le marché. Une mission qui demande beaucoup d’énergie et de dynamisme certes, mais indispensable pour maximiser les chances de concrétiser une vente ou une location. 

Pour assurer ses rendez-vous, l’agent immobilier doit jongler entre ses clients et optimiser son planning de telle sorte de tirer profit de chaque visite. Il doit bien entendu préparer ses rendez-vous avec toute la documentation adéquate, qu’il s’agisse d’un état des lieux, d’une signature de bail, d’un contrat de vente... 

Étape cruciale de la journée, les visites de bien : l’agent immobilier fait visiter aux acquéreurs ou locataires potentiels les biens confiés par les clients à son agence immobilière. 

Quel que soit le type de transaction, une location ou un achat, l’agent immobilier doit connaître toutes les spécificités du bien en question. À cette étape de la journée, il met en œuvre toutes ses qualités relationnelles. Il fait preuve d’empathie avec ses clients, identifie leur besoin et se montre à l’écoute. L’avantage d’être sur le terrain pour un agent immobilier, c’est son contact direct et privilégié avec ses prospects pour leur proposer la meilleure offre possible.

En nouant des liens avec ses clients, il pourra plus facilement entamer les négociations en espérant conclure. Une transaction gratifiante puisque son salaire dépend étroitement d’une partie variable qu’il tient de ses ventes et locations. 

L’emploi d’agent immobilier détermine donc son quotidien et nécessite aussi bien un véritable sens de l’organisation que des talents de négociation. Etre agent immobilier conditionne un mode de vie qui conviendra uniquement aux personnes aimant être en contact permanent avec les clients et prospects. Vous pensez être fait pour cette vie ? Consultez sans plus attendre nos offres d’emploi d’agent immobilier !