Rénovation énergétique : emploi et opportunités | Recrutimmo

emploi-renovation-energetique
27/08/20

Le marché de la rénovation énergétique est en pleine croissance. Découvrez les opportunités d’emploi et les débouchés avec Recrutimmo !

Quelles opportunités d’emploi dans la rénovation énergétique ?

Le secteur de la rénovation énergétique connaît une dynamique positive. Le marché est porté par des politiques publiques et des investissements avec des retombées concrètes, la réduction des factures d’énergie. De nombreux acteurs s’impliquent à différents niveaux dans la rénovation énergétique et offrent de réelles perspectives d’emploi.

De nombreuses aides à la rénovation énergétique

Améliorer la performance énergétique d’un bâtiment permet de réduire sa facture… mais aussi de limiter son empreinte carbone ! À une époque où les préoccupations environnementales deviennent des enjeux de société, les pouvoirs publics ont mis en place de nombreuses aides destinées aux particuliers et aux entreprises.

Les aides aux particuliers

MaPrimeRénov, lancée le 1er janvier 2020, permet de financer des audits énergétiques, des travaux d’isolation, de chauffage ou encore de ventilation. Réservée la première année aux propriétaires occupant leur logement à titre de résidence principale, elle sera élargie en 2021 aux syndics de copropriété et aux propriétaires bailleurs. Elle a vocation à remplacer le Crédit d’Impôt à la Transition Energétique (CITE). L’écoprêt à taux zéro permet aux personnes civiles, propriétaires occupants ou bailleurs, ainsi qu’à certaines sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés, d’obtenir un emprunt sans taux d’intérêt pour financer leurs travaux. La prime "Coup de pouce économies énergie" est financée par les entreprises signataires de la charte « Coup de pouce chauffage » ou « Coup de pouce Isolation ». Elle s’adresse uniquement aux ménages et permet de prendre en charge une partie des coûts des travaux. Une TVA réduite à 5,5% s’applique aussi pour certains travaux de rénovation énergétique. D’autres aides spécifiques sont proposées, comme le dispositif Denormandie qui accorde une réduction d’impôts aux propriétaires achetant un logement ancien à rénover dans une ville éligible.

Les aides aux professionnels

Les pouvoirs publics accompagnent aussi les professionnels dans leurs projets de rénovation énergétique : entreprises, collectivités et administrations, associations… Le prêt Eco-Energie accordé par Bpifrance concerne les microentreprises, TPE et PME qui ont plus de trois ans d’existence, financièrement saines et engagées dans un programme d’investissement destiné à améliorer leur efficacité énergétique. Le montant du prêt participatif peut atteindre 100 00 euros en 2020 et est assimilé à des fonds propres, afin de ne pas alourdir le bilan de l’entreprise. L’ADEME propose aussi des aides spécifiques aux entreprises, que vous pouvez découvrir sur le portail https://entreprises.ademe.fr/.

Un cadre légal toujours plus renforcé

Les mesures incitatives s’accompagnent d’un durcissement du cadre légal. Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) a été mis en place en 2006. Il est composé de deux étiquettes : • consommation énergétique • émissions de gaz à effet de serre Avec son système de notation allant de A à G (A étant la meilleure note), il apporte une information claire aux acheteurs ou locataires éventuels. Il est déjà obligatoire, mais la loi du 23 novembre 2018 supprime son caractère informatif pour le rendre opposable au vendeur comme au diagnostiqueur : en d’autres termes, à partir du 1er juillet 2021, un acquéreur confronté à un DPE erroné pourra se retourner contre le diagnostiqueur et contre le vendeur. Actuellement, seul le diagnostiqueur peut être poursuivi. Le Conseil de défense écologique a aussi souligné sa volonté de lutter contre les passoires thermiques, les logements à l’isolation la plus mauvaise. Un projet de loi prévoit ainsi d’interdire la location de logements possédant la note G au Diagnostic de Performance Énergétique. L’adoption d’une telle mesure se traduirait par un dynamisme accru du secteur.

Des métiers et des compétences variés

Les entreprises œuvrant dans la rénovation énergétique recherchent des profils variés. Le diagnostiqueur immobilier doit posséder un certificat de compétence délivré par un organisme indépendant. L’obtention de la certification demande de solides connaissances techniques et immobilières, qui peuvent avoir été acquises par l’expérience ou par une formation spécialisée. C’est un métier de terrain et de contact, que vous pouvez exercer en tant qu’indépendant. Des bureaux d’études et des professionnels de la maîtrise d’œuvre peuvent réaliser des audits énergétiques et recruter dans ce cadre des ingénieurs bureaux d’études ou des chefs de projets AMOA. Les entreprises qui possèdent la qualification « RGE Études » ont démontré leurs compétences et leur savoir-faire dans la réalisation d’audits et d’études thermiques. Vous pouvez aussi rejoindre un cabinet d’architectes spécialisé dans la rénovation et la réhabilitation de logements ou de locaux anciens. Tous les métiers du bâtiment peuvent aussi recruter des professionnels pour mener à bien des projets de rénovation énergétique. Vous pouvez trouver des postes de chef de chantier, de conducteur de travaux, de BIM manager… Les artisans et techniciens du bâtiment sont aussi sollicités : plaquistes, chauffagistes, maçons travaillent aussi régulièrement sur des chantiers de rénovation ou de réhabilitation énergétique. Les entreprises spécialisées dans ce secteur sont souvent certifiées « RGE Travaux ». Vous pouvez développer votre propre activité ou rejoindre une entreprise existante dans les domaines du conseil, de l’expertise et de l’audit, ou dans le secteur de la construction.