Les différents frais annexes pour un achat immobilier

Les différents frais annexes pour un achat immobilier
04/05/16

Lors d’un achat d’un bien immobilier, les dépenses de l’investisseur ne se limitent pas au prix du logement. Pour éviter les mauvaises surprises, on doit également inclure dans son budget les frais annexes qui sont des sommes non négligeables.

Prendre en compte les frais de notaire pendant une transaction immobilière

Les nouveaux propriétaires doivent s’acquitter de 2 types de dépenses indispensables connues sous le nom de droits de mutation frais de notaire :

  • Les taxes et droits qui reviennent à l’État et qui sont collectés par le notaire
  • Les honoraires du notaire qui représente la rémunération de l’officier public et le remboursement des frais qu’il a dû engager durant la mutation. Il s’agit des recherches sur le certificat d’urbanisme, extrait de cadastre…

Si le bien immobilier concerné par l’achat est ancien, les taxes et droits nécessaires durant la transaction sont :

  • Les droits d’enregistrement
  • La taxe départementale de publicité foncière, les frais d’assiette et de recouvrement ainsi que l’impôt communal.

Pour un achat d’habitation neuve, les principaux frais sont :

  • La TVA et la taxe départementale de publicité foncière, les frais d’assiette et de recouvrement.

Autres frais annexes relatifs à l’achat immobilier

En plus des frais des droits de mutation, l’investisseur qui passe par une agence doit également s’acquitter de la commission de l’agent immobilier. Frais de dossier, assurances décès et incapacité (obligatoire) et assurance perte d’emploi (facultative) sont des charges à prendre en compte pour les frais bancaires relatifs à un prêt immobilier.

Les frais annexes comprennent également les frais d’aménagement, travaux éventuels ou assurance multirisque habitation.

Au 1er janvier de l’année d’imposition, le nouveau propriétaire doit ajouter les impôts locaux dans sa liste des frais annexes. On peut demander à inclure dans le contrat de vente un partage de cette taxe avec le vendeur en fonction de la date d’aménagement.