Les Carnets de l'Immobilier - Les clés de l’entretien en « visio »

Recrutimmo - entretien visio
10/08/20

Ce qui était encore optionnel ou accessoire il y a quelques semaines seulement, pour nombre de sujets, est en passe de devenir la norme avec laquelle chacun va dorénavant devoir composer. L’entretien d’embauche effectué à distance est assurément l’un de ceux-là.

Il n’était pourtant pas nécessaire jusqu’à il y a peu d’être à l’aise avec « Zoom » notamment pour pouvoir prétendre à un poste de négociateur immobilier ou de gestionnaire de copropriété, mais une crise sanitaire de grande ampleur est passée par là qui a remis en cause de multiples manières et habitudes ancrées dans une définition et une pratique du travail devenues de fait obsolète.

Faut-il pour autant s’incarner en Brad Pitt pour décrocher le poste tant convoité… ?

Assurément (et heureusement pour la plupart d’entre nous) non… mais il convient en revanche d’apprendre à maîtriser les codes d’un exercice qui comme précisé plus haut risque bien de s’imposer comme incontournable dans les process de recrutement présents et à venir.

Ces codes, quels sont-ils ?

  • Le premier d’entre eux concerne bien sûr l’aspect technique du rendez-vous: s’assurer en amont que la connexion sera de bonne qualité au moment où l’on va rejoindre la réunion (être au plus près de la box ou du relais), que la batterie de l’ordinateur ou du téléphone qui seront utilisés est suffisamment chargée, cela constitue un préalable obligatoire qui permettra de ne pas avoir à régler ce type d’aspects pendant l’entretien et pourra donc éviter d’être déstabilisé par la recherche d’un chargeur « qui était pourtant là il y a dix minutes, je suis désolé… »…
  • Le deuxième a à voir avec quelque chose qui n’est pas aussi aisément maîtrisable: la voix. Nous ne sommes pas tous égaux devant cet organe et il est évident qu’une voix « bien placée » fera plus d’effet qu’une voix de « fausset » mais il faudra bien faire avec celle qui nous a été donnée et se rattraper sur la diction laquelle doit être soignée et se travaille par exemple en lisant chaque jour quelques minutes à voix haute…
  • Le troisième code est certainement le plus facile à contrôler puisqu’il s’agit de l’apparence et qu’il n’est pas si compliqué, même chez soi, de s’habiller d’une chemise propre et bien repassée (avec ou sans cravate c’est selon…) et d’une veste, d’être coiffé et de ne pas avoir l’air de s’être réveillé dix minutes avant l’entretien… si vous préférez rester en bas de pyjama, libre à vous tant que vous n’avez pas à vous lever.
  • Le quatrième sera, pour certains au même titre que la diction, à travailler: la gestuelle. Pour celles et ceux en effet qui s’expriment beaucoup avec les mains il conviendra de s’entraîner à les poser sur la table ou le bureau et à les y maintenir aussi longtemps que la posture souhaitée le nécessitera: rappelons à ce sujet que la part du langage corporel dans notre communication orale est pour le moins fondamentale (autour de 50%)
  • Le cinquième code est encore plus aisément « gérable » car s’agissant de l’environnement il paraîtra évident à chacune et chacun que s’installer dans son lit ou dans sa cuisine pour « recevoir » son futur manager n’est pas particulièrement valorisant de même que les fonds d’écran avec palmiers et sable blanc… il convient donc de privilégier l’endroit le plus neutre possible
  • Le sixième code enfin vaut pour de nombreux exercices auxquels nous pouvons être amenés à nous affronter au cours de nos vies professionnelles: s’exercer, s’exercer, s’exercer encore ! On vient de le voir, se tenir droit, poser sa voix, maîtriser sa diction, diriger son regard tout cela s’apprend, ne s’improvise pas et donc se pratique… avec son frère (ou sa sœur), un collègue, un ami : se mettre en situation donc et s’entraîner à se présenter rapidement, à se faire surprendre par certaines questions, à garder son sang-froid, à dire l’essentiel, tout cela en gérant d’éventuelles difficultés techniques.

L’avenir appartient donc toujours à celles et ceux qui se lèvent tôt mais il faudra dorénavant ajouter à cela une bonne maîtrise de la caméra pour être pleinement acteur de ses recrutements !