L’assemblée générale des copropriétaires

Assemblée Générale
28/09/18

L’assemblée générale des copropriétaires est importante, car elle offre l’unique occasion à l’ensemble des copropriétaires de prendre différentes décisions portant sur le fonctionnement de la copropriété.

Le déroulement d’une assemblée générale

L’ordre du jour d’une assemblée générale est préparé par le conseil syndical et le syndic. Les copropriétaires ont également la possibilité d’y inscrire des questions en formulant leurs demandes au syndic. Le Président du conseil syndical, mandaté par les copropriétaires prépare quant à lui un rapport pouvant être joint à la convocation. Son objectif est de rappeler les actions menées en faveur de la copropriété et les principaux événements qui ont marqué la vie de celle-ci.

Il faut être particulièrement vigilant à l’ordre du jour et veiller à ne rien oublier : l’assemblée ne peut discuter que des questions qui ont été inscrites à l’ordre du jour.

Annuellement, les comptes de la copropriété sont présentés aux copropriétaires, qui donnent ou non leur approbation, et sont ensuite arrêtés par le syndic. Les charges sont réparties en fonction des différents postes de dépenses avant d’être affectées à chaque copropriétaire sous forme de quote-part de charges. Le conseil syndical peut vérifier enfin les comptes, les factures et leur affectation, ainsi que les autres éléments de la gestion, tels que la trésorerie, les impayés des copropriétaires ou les règlements des fournisseurs.

Fixer le budget prévisionnel

Pour faire face aux dépenses courantes de maintenance, de fonctionnement et d’administration des parties communes et équipements communs de l’immeuble, le syndicat des copropriétaires vote, chaque année, un budget prévisionnel. Il doit être calculé de la manière la plus juste. Le budget de l’année en cours est par ailleurs souvent réajusté par la même occasion, en fonction des divers événements.

Renégocier le contrat de syndic

La réunion de copropriété aborde également le mandat du syndic. Si celui-ci est renouvelé, il suffit de négocier le montant de ses honoraires avec lui avant l’assemblée générale. Si le conseil syndical souhaite changer de syndic, il faut mettre en place une consultation et sélectionner le cabinet qui sera proposé à l’assemblée générale.