Isolation phonique : optimiser le confort de sa maison | Recrutimmo

Isolation phonique : optimiser le confort de sa maison

Isolation phonique
04/05/16

Les personnes qui habitent dans une maison située en ville souffrent du bruit de la ville, surtout si le logement est mal isolé. Il existe plusieurs nuisances sonores telles que les bruits de la rue, les trains et les avions pour les habitations à proximité d’une gare ou d’un aéroport ou encore les voisins bruyants, sans oublier les équipements ménagers de sa propre maison. Pour améliorer le confort d’une habitation, il est recommandé de procéder à des travaux d’isolation phonique.

Les travailleurs épuisés par les journées surchargées souhaitent pouvoir se reposer chez eux. Malheureusement comme l’indiquent les chiffres de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), environ 43 % des Français sont gênés par la nuisance sonore. Près de 87 % des Français qui sont à la recherche d’un bien immobilier à acheter ou à louer considèrent le bruit comme motif indispensable pour décider du logement idéal. Cette condition est plus importante que la pollution et l’espace vert.

Quels sont les inconvénients du bruit pour la santé ?

Il n’y a pas que le système auditif et l’ouïe qui peuvent être endommagés par les vacarmes incessants. Cette nuisance perturbe le sommeil. Cela provoque des situations de stress qui risquent également de détériorer la santé de la victime. Les personnes gênées par le bruit souffrent parfois des vertiges, nausées à tel point que le bruit peut provoquer chez les patients des troubles psychologiques.

Lutter contre les bruits aériens extérieurs en améliorant l’isolation acoustique

Les bruits extérieurs comme la circulation routière, aérienne et ferroviaire peuvent être atténués en améliorant l’isolation des fenêtres. Cette opération consiste à placer sur ces ouvertures un joint de calfeutrement afin de réduire de 5 dB le bruit. L’isolation phonique se fait également en installant un double vitrage asymétrique ou en remplaçant l’ancienne fenêtre avec un modèle doté d’une isolation phonique plus performante.

Isoler l’appartement contre les nuisances sonores intérieures

Les bruits intérieurs sont gênants, car ils permettent d’entendre les bruits du voisinage. Heureusement, pour ne plus être gêné par les discussions parfois très intimes, les musiques et les films de ses voisins, on peut réaliser des travaux d’isolation phonique sur les murs. Il suffit pour cela d’installer des plaques d’isolation plus ou moins épaisses. Même si ces travaux risquent de faire perdre de la surface au sol, ce détail est négligeable comparé au confort obtenu après les travaux. Notons que les cheminées et les conduits d’aération ne pourront pas être isolés.

Isoler un logement pour réduire les bruits d’impact

Les bruits d’impact peuvent être réduits en procédant à certaines transformations sur les plafonds et les planchers. Raisonner les colocataires du dessus des bruits abusifs peut ne pas suffire pour obtenir le calme dans sa demeure. La technique pour amortir les chocs est de convaincre les voisins de poser un nouveau revêtement de sol comme du lino, de la moquette ou des sols flottants. En acceptant ces aménagements, les bruits d’impact seront moins gênants. On peut également profiter des travaux d’isolation phonique en plaçant un faux plafond avec des plaques de plâtre.

Choisir des appareils électroménagers plus silencieux

L’inconvénient lorsque l’on améliore l’isolation extérieure est que cela amplifie les sons intérieurs. Si l’on habite à côté d’un ascenseur ou de la chaudière collectifs, un appareil défectueux est souvent très bruyant. On doit donc vérifier avec le syndic que les maintenances se font de manière régulière. Lorsque l’on achète des appareils électroménagers, il est recommandé de choisir les modèles les plus silencieux. Dernier conseil, mieux vaut ne pas coller les électroménagers aux parois afin qu’ils ne transmettent pas de vibrations au mur.