Description d’une vente ou achat en viager

Description d’une vente ou achat en viager
04/05/16

Les personnes qui investissent dans l’immobilier peuvent opter pour l’achat ou la vente en viager. En quoi consiste cette pratique ? Comment réaliser une vente ou un achat en viager ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce type d’investissement singulier.

Définition du viager

Le viager est une vente ou un achat réalisé entre 2 parties dont la procédure est identique à une vente traditionnelle. La transaction se fait entre le vendeur appelé crédirentier qui cède son habitation à l’acheteur, le débirentier. La différence avec une vente normale est que le crédirentier est autorisé à vivre dans sa propriété jusqu’à son décès. Ce n’est qu’à ce moment que le débirentier devient propriétaire du bien vendu. Pendant la durée de vie du vendeur, l’acheteur verse une rente viagère en plus du capital de vente initiale déterminée au préalable.

Les principaux avantages de la vente en viager

La vente en viager offre au crédirentier de nombreux atouts. En vendant un bien en viager, on perçoit une rente à vie sur un bien immobilier ainsi que le capital de vente initiale conclu entre les 2 parties. Dans la signature du contrat de vente, le crédirentier peut inclure une clause qui l’autorise à vivre dans sa propriété jusqu’à la mort. Même si le bien est déjà vendu, il peut également faire louer la propriété afin d’y toucher des loyers supplémentaires. Cette solution intéresse surtout les personnes âgées qui bénéficient d’un moyen pour augmenter leurs revenus tout en jouissant de leur bien immobilier jusqu’à la fin de leur existence.

Les avantages de l’achat en viager

En optant pour ce genre d’investissement immobilier, le débirentier doit commencer par payer le capital (bouquet initial) au crédirentier. Ensuite, les mensualités versées au crédirentier varient selon les exigences de ce dernier. Lorsque le vendeur décide d’habiter dans son bien immobilier, le montant de la rente à verser est moins important que s’il quitte le logement. Selon les termes de la vente, le capital que le débirentier devra payer au final peut être supérieur ou inférieur à la valeur réelle de l’habitation. En optant pour ce mode de transaction, l’acheteur parie sur la durée de vie du crédirentier. Pour qu’un achat en viager ne soit pas trop désavantagé par la longévité du vendeur, la différence d’âge entre l’acheteur et le vendeur doit être supérieure à 20 ans. Ce mode d’achat est un investissement à long terme pour l’acheteur, car il paie par échelonnement. Dans le cas où le crédirentier meurt prématurément, l’acheteur devient immédiatement propriétaire du bien.

Les enjeux d’une vente ou d’un achat en viager

Ce mode de transaction est avantageux pour les 2 parties concernées. D’une part, le vendeur profite de sa propriété jusqu’à son décès tout en bénéficiant d’un revenu supplémentaire sur une durée plus ou moins longue. D’autre part, l’acheteur mise sur la longévité du crédirentier afin de procéder rapidement le bien acquis en viager. La rente inversée peut être élevée au non en fonction des termes inscrits dans le contrat de vente signé par les 2 parties. L’acheteur ou le vendeur peuvent ainsi tirer profit de ce mode d’opération immobilière.