Crowdfunding : investir dans l’immobilier de manière communautaire

Crowdfunding
04/05/16

Les investisseurs débutants peuvent recourir au crowdfunding pour se lancer dans l’investissement immobilier locatif sans être obligés de dépenser trop d’argent dans l’achat d’une maison, appartement ou parking. Grâce à ce type d’investissement, l’épargnant pourra profiter d’un moyen de financement communautaire lucratif et accessible.

Bénéficier d’un financement collaboratif avec le Crowdfunding

Le principe du crowdfunding appelé également mécénat populaire permet de financer des projets d’investissement immobilier par des particuliers. Pour y parvenir, il suffit d’avoir une idée et partager le projet aux internautes en les publiant sur un site Web consacré à ce système. Les idées qui séduisent plusieurs internautes permettent à des gens d’obtenir les contributions des internautes intéressés par l’accomplissement du projet. Ces derniers offriront des dons en échange d’un petit cadeau en guise de remerciement pour leur générosité. Dans le cas où la collecte de fonds est un succès, l’auteur du crowdfunding récupère l’argent et la plate-forme prend une commission sur le montant généré par le mécénat populaire. Si le crowdfunding n’a pas suffi à convaincre suffisamment de monde, les contributeurs récupéreront leurs fonds.

Déroulement du crowdfunding dans l’immobilier

Le système du crowdfunding dans l’immobilier est identique au modèle de financement participatif classique. L’argent obtenu des crowdfunders est transmis aux propriétaires de l’offre pour qu’ils puissent accomplir leurs projets immobiliers et vendre leurs biens (maison individuelle, immeuble, appartement…). Lorsque le programme est achevé, les investisseurs particuliers récupèrent leurs capitaux en bénéficiant des intérêts avantageux.

Quel montant investir dans le crowdfunding ?

Pour se lancer dans ce mode de financement collaboratif, on peut effectuer des investissements avoisinant entre 1000 et 100 000 €. Ces investissements immobiliers comportent des risques comme l’instabilité du marché immobilier, échec du projet en cours, rendement théorique opposé aux résultats réels… Il n’est pas évident de prévoir la rentabilité de ce système d’investissement collectif.

Des sites de crowdfunding disponibles en France

Il existe plusieurs plates-formes spécialisées dans le crowdfunding. On peut par exemple citer Anaxago, Lymo.fr, Wiseed, Dividom ou Homunity. L’avantage avec ces portails est qu’ils permettent de profiter des prestations 100 % en ligne sur des financements participatifs à la fois rentable et responsable.