Comprendre l’IRL dans l’immobilier à Paris et en province

Calcul indice de revalorisation des loyers
28/09/18

L’Indice de Références des Loyers ou IRL est un mode de calcul qui concerne inévitablement les bailleurs ou les locataires. Ce système permet d’établir l’augmentation maximum autorisée du loyer annuel. Découvrons comment l’IRL se définit et le mode de calcul de l’augmentation.

Définition de l’IRL dans l’immobilier

Chaque trimestre, l’Institut Nationale de la Statistique et des Études Économiques (INSTAT) se charge d’évaluer l’IRL. Cet indice représente la moyenne des prix à la consommation sur les 12 mois précédents hors loyers et tabac. L’IRL permet au propriétaire d’un bien immobilier d’augmenter son loyer perçu sans dépasser la limite autorisée à condition que l’indexation soit mentionnée dans le bail.

Mode de calcul de l’IRL

Pour évaluer la valeur de l’augmentation on peut se baser sur :

  • L’IRL de référence lors de la signature du bail qui est le dernier IRL publié avant la signature et représente le montant actuel du loyer.
  • L’IRL du même trimestre un an après.

Pour illustrer ce système, prenons comme exemple une personne qui loue un logement le 1er juillet 2011 à 500 €. Le dernier IRL publié lors de la signature était celui du premier trimestre 2011 : 119,69. Le même IRL en 2012 est de 122,37. Le loyer maximal qui peut être demandé l’année suivant la signature du bail est de 511,20 €.

Quid des augmentations rétroactives ?

Le propriétaire n’est pas obligé d’augmenter chaque année son loyer. Il peut toutefois appliquer une augmentation rétroactive dans la limite de 5 années précédentes. Dans ce cas, il ajoutera la somme des augmentations qu’il aurait été en droit de demander au cours des 5 dernières années sans augmentation de loyer.