Recruter le bon collaborateur dans l’immobilier : 5 conseils | Recrutimmo

5 conseils pour recruter le bon collaborateur dans l’immobilier

recrutement-collaborateur-image
15/11/18

Le recrutement est un élément clé de la réussite d’une entreprise, et cela vaut pour l’immobilier comme pour de nombreux autres secteurs d’activités. Mais comment recruter le bon collaborateur ? Existe-t-il des astuces pour identifier les bons profils ? Peut-on convaincre un talent prometteur de vous rejoindre plutôt que de partir à la concurrence ? Découvrez nos cinq conseils pour recruter le bon collaborateur.

1. Recevoir des candidatures tout au long de l’année

Diana vous annonce qu’elle quitte l’entreprise. Dans deux mois, la durée de son préavis, un poste sera vacant. Vous devez donc rapidement lui trouver un remplaçant : il faut qu’il arrive suffisamment tôt pour qu’elle puisse le former à son poste avant son départ. Pris au dépourvu, vous finissez par choisir Marion par défaut : vous n’avez pas eu le coup de cœur mais vous n’avez plus le temps d’attendre.

La première erreur commise par de nombreux recruteurs consiste à ne rechercher des candidats qu’à des périodes bien précises. Les campagnes de recrutement sont le plus souvent lancées pour des besoins occasionnels, par exemple lorsqu’un collaborateur sur le départ doit être remplacé, ou lorsqu’une opportunité de croissance requiert un nouveau salarié.
La recherche de candidats se fait alors dans l’urgence. Vous avez en effet besoin d’une personne rapidement. Comment prendre le temps de sélectionner les meilleurs profils quand vous disposez le plus souvent de quelques semaines pour renforcer vos équipes ? Le processus de recrutement est alors raccourci ou allégé, pour ne pas dire bâclé : agir dans la précipitation est rarement source de qualité.

Être ouvert à toutes les opportunités tout au long de l’année vous permet de développer votre réseau de candidats, en recherche active ou en poste. Lorsqu’un poste s’ouvrira, vous pourrez directement vous rapprocher des profils que vous connaissez et qui répondent le mieux à votre fiche de poste. Vous renforcez aussi votre marque employeur : être visible sur les sites d’emploi comme Recrutimmo, sur les réseaux sociaux professionnels, renforce votre notoriété auprès des salariés comme des personnes en recherche active d’’emploi. 

Vous pourriez aussi rencontrer un candidat talentueux qui vous incitera à sortir de votre zone de confort et à mettre en place une nouvelle dynamique de croissance. Vous vous positionnez par exemple uniquement dans les transactions immobilières entre particuliers ? Ce profil sénior dans l’immobilier d’entreprise pourrait représenter une occasion unique de vous lancer enfin sur ce créneau !

2. N’écarter aucun profil sans l’avoir étudié 

Vous êtes promoteur immobilier et recherchez un vendeur en VEFA ? Vous vous êtes peut-être mis dans l’idée qu’il vous fallait un collaborateur disposant déjà d’une expérience de plusieurs années dans le secteur de l’immobilier neuf. Vous avez donc tout naturellement écarté Alexandre, vendeur de voitures depuis bientôt 8 ans, sans même vous être aperçu en lisant son CV qu’il avait été élu meilleur vendeur de tout le réseau de concessions pendant cinq années consécutives. Cela est regrettable, car votre concurrent l’a embauché pour son plus grand bénéfice : après une période de formation et d’adaptation de quelques mois, il est devenu l’un de leurs meilleurs vendeurs.

Vous avez peut-être des idées bien arrêtées sur les candidats que vous recherchez. Ces filtres conscients ou inconscients pourraient bien vous faire passer à côté de la perle rare ! Les profils différents, voire atypiques, pourraient apporter une réelle plus-value à votre activité. N’écartez pas des candidats en fonction de critères subjectifs et prenez le temps d’étudier chaque candidature. Un junior talentueux et plein d’ambition, qui a envie de réussir, pourrait rapidement devenir un élément clé de votre équipe. Demandez-vous aussi ce que recherchent vos clients : une forte personnalité, au style hipster affirmé, pourrait devenir l’un de vos meilleurs négociateurs dans un quartier en cours de gentrification : il partage les codes d’une clientèle émergente que ne maîtrise pas un collaborateur plus conventionnel.

L’état d’esprit est aussi très important. Si la compétition existe entre professionnels de l’immobilier, et encore plus entre négociateurs, assurer la cohésion d’une équipe est essentielle : des collaborateurs qui s’entraident génèrent un chiffre d’affaires plus élevé que des salariés qui s’entre-déchirent et ne font pas circuler l’information. À compétences égales, un profil qui témoigne d’un meilleur esprit d’équipe est préférable.

3. Mettre en lumière les zones d’ombre ou d’incertitude

Le CV de David est particulièrement accrocheur. Il met en avant un niveau de formation élevé et de nombreuses expériences à des postes en responsabilité. Conquis par son parcours, vous n’avez pas su discerner certaines zones d’ombre, comme une longue période d’inactivité de deux ans et des périodes d’inactivités plus courtes, de quelques mois, entre chaque emploi. Pourquoi une personne si compétente n’enchaîne-t-elle pas directement dans une nouvelle entreprise ?

Des éléments qui vous semblent suspects sur un CV doivent vous interpeler et vous inciter à poursuivre vos investigations, sans pour autant écarter d’office le candidat. Posez les bonnes questions au candidat lors de son entretien d’embauche et soyez attentif à ses réactions : vous verrez rapidement s’il est à l’aise avec d’éventuelles contradictions apparentes ou s’il manque d’assurance et ne parvient pas à vous répondre clairement.
N’hésitez pas aussi à demander des références ou à vous renseigner auprès d’anciens employeurs, en étant attentif aux informations qui vous sont transmises. 

4. Faire preuve de réactivité

Benjamin est un profil particulièrement intéressant. Expérimenté, disposant d’excellentes références, il vous a fait forte impression et vous savez déjà que vous le voulez dans votre équipe. Vous décidez néanmoins de recevoir les autres candidats avant de le recontacter. Est-ce par souci d’égalité ou par acquit de conscience ? Quoi qu’il en soit, quand vous rappelez Benjamin une semaine plus tard vous découvrez qu’il a rejoint un concurrent. 

Gardez toujours à l’esprit que vous êtes en concurrence avec d’autres employeurs. Les profils les plus prometteurs sont aussi les plus âprement disputés et le candidat que vous recevez pourrait bien être courtisé par d’autres.  
Ne perdez donc pas de temps lorsqu’une candidature retient votre attention et provoquez rapidement un entretien. Un premier rendez-vous par visio-conférence, via Skype ou Google Hangouts, peut être utile pour gagner du temps : cette option est privilégiée si le candidat réside loin de votre siège.

Ne laissez pas un candidat trop longtemps dans l’expectative. Il pourrait penser qu’il ne vous intéresse pas. Il pourrait aussi accepter un emploi ailleurs en étant fidèle à l’adage populaire déclarant qu’il ne faut pas lâcher la proie pour l’ombre.

5. Apprendre à se vendre en tant qu’employeur

Guillaume est un profil particulièrement intéressant. Actuellement en poste, il souhaite évoluer au sein d’une entreprise qui lui offre un environnement propice à un épanouissement professionnel avec des conditions de rémunérations, un état d’esprit, une ambiance de travail et des perspectives d’évolution favorables. De mauvaise humeur ce jour-là, vous ne l’avez pas très bien reçu : ni sourire, ni café, ni visite des locaux. Guillaume est parti rejoindre une start-up dans l’immobilier avec baby-foot, hamacs, prise de participation dans le capital et promesse d’évolution rapide.

Et si vous étiez aussi le candidat de votre candidat ? Vous devez susciter l’envie chez les candidats qui passent un entretien chez vous, en étant attentif à la façon dont vous les recevez. Leur proposer un café avant de débuter l’entretien, mettre en avant l’attention que vous portez à vos collaborateurs, la qualité du cadre de travail que vous leur offrez, les inviter à visiter les locaux et leur présenter l’équipe si l’entretien est favorable sont autant d’astuces pour donner envie à un candidat de vous rejoindre.
Un candidat ne doit pas simplement résumer votre entreprise à une fiche de poste, une rémunération et des avantages sociaux. Il doit se rappeler de la qualité de l’accueil, de l’aménité du recruteur qui l’a reçu, de la luminosité ou de la décoration des locaux, de la bonne humeur qui régnait dans les bureaux. Il doit se projeter chez vous avant même de commencer !

Vous avez un projet de recrutement ? Parlons-en ! Recrutimmo, numéro 1 de l’emploi immobilier en France, vous aide à trouver les meilleurs profils et à recruter vos futurs coll